1,2,3 savonnons !

Savon shampoing à la bière

Voilà bien un article que je ne pensais jamais écrire ici. Du savon pour les cheveux ? J’ai tellement lu et entendu que ça ne convenait pas aux cheveux à cause du ph que j’ai toujours testé à reculons ! Mais comme je suis bornée…
J’ai plein de choses à vous raconter, ça risque d’être un peu long (mais vous avez l’habitude, je crois ^^).

separateur_texte

Mes cheveux

Avant de vous parler de la recette, je vais vous faire un petit résumé de ma vie capillaire. Elle n’est pas très intéressante mais elle permet de comprendre le challenge.

DSCN6851Un bout de ma tête au mois de mars

Mes cheveux sont bruns, colorés au henné, fins, lisses avec peu de masse ce qui fait que lorsque mon cuir chevelu graisse, ça se voit très vite. Je passe de cheveux légers et souples à lourds et poisseux sans entre deux… Je les lave 2 fois par semaine.

J’utilise des produits cleans depuis facilement 10 ans. Puis je me suis mise au home made et j’ai commencé à faire mes shampoings solides en 2015. Un jeu d’enfant à faire, ça dure longtemps. Mais… Même si au début j’avais d’excellents résultats, au fil du temps mes cheveux sont devenus extrêmement secs. Je me suis obstinée, j’ai changé à de nombreuses reprises mes recettes, baissé la part de tensioactifs mais rien n’y a fait. C’était de pire en pire… J’ai fini par lâcher l’affaire et je me suis fait un shampoing liquide qui me convient bien depuis un peu plus de 2 ans.

separateur_texte

Pourquoi vouloir changer ?

Pour une question de praticité. Le shampoing liquide, comme tout produit contenant une phase aqueuse nécessite un conservateur. Je suis donc obligée d’en faire en quantité raisonnable pour éviter qu’il ne se perde. Je me fais un flacon de 100g qui me tient 2 mois, ça reste relativement raisonnable mais pour être honnête, c’est pas très fun à faire… Le savon, quant à lui, ne fait que se bonifier avec le temps, je n’ai pas à me soucier de sa conservation. Le côté écoresponsable joue aussi. Un shampoing liquide signifie conservateur et tensioactif synthétique alors qu’un savon n’a besoin que de soude, d’huiles et beurres.

Mais je ne pars par victorieuse, loin de là ! J’ai testé à 2 reprises le savon pour me laver les cheveux. Un de mes savons pour le corps et un formulé spécialement pour les cheveux par une professionnelle (il faudrait d’ailleurs que je le teste à nouveau ce dernier). Dans les 2 cas ce fut un échec mais peut-être n’ai-je pas assez persévéré. Au premier lavage on est bluffée puis mes cheveux sont devenus lourds et poisseux. Je leur ai d’ailleurs découvert un super pouvoir dont je me serais bien passée : celui d’emmagasiner les résidus de savon au fil des shampoings malgré les longs rinçages et l’utilisation de vinaigre de cidre… En 3 ou 4 shampoings, tête grise assurée ! Et comme je n’aime pas rester sur un échec, j’ai voulu retenter l’expérience.

separateur_texte

La phase de recherches

J’ai souvent lu qu’on ne formule pas un savon pour les cheveux comme un savon pour le corps. Je me suis donc mise en quête de pistes pour établir ma recette. Et comment dire… J’ai trouvé à peu près tout et  son contraire… Un article semblait revenir sans cesse. Celui de Liz Ardlady que vous trouverez ici. Elle y explique ce qui semble fonctionner :

  • utiliser des huiles riches en acides oléique, linoléique et linolénique qui sont conditionnantes . Les huiles types olive, colza, tournesol, amande douce, son de riz etc seraient donc à privilégier.
  • éviter les ingrédients riches en insaponifiables qui pourraient laisser des résidus dans les cheveux. Bye bye le karité.
  • intégrer du lactate de sodium. Grâce à sa fonction humectante, il a la capacité d’attirer et de retenir l’eau ce qui est utile pour garder un cuir chevelu hydraté.
  • surgraisser faiblement. Idéalement dans les 3%.

Jusque là, pourquoi pas.

Je me suis mise à tiquer lorsqu’elle a évoqué l’utilisation du vinaigre de cidre en liquide de dilution en précisant qu’elle n’avait pas constaté d’interférence avec le surgras initialement prévu.
Je ne vois pas comment on peut constater de visu ou au toucher une différence de surgras. A moins de parfaitement connaître sa recette à un surgras donné et de la refaire avec un surgras extrême. Ne pas sentir de différence ne veut pas dire qu’il n’y en a pas.
En mélangeant un acide et une base, il y a forcement une réaction chimique entre les 2 ingrédients. Cette réaction se poursuit jusqu’à épuisement d’un des réactif. Dans le cas du savon, la soude réagira avec le vinaigre et le consommera entièrement ce qui aura pour conséquence d’augmenter le surgras.

Par curiosité, j’ai calculé la différence de surgras que provoque l’utilisation de vinaigre de cidre en dilution dans la recette que Liz propose. Le surgras se trouve augmenté de 6%, ce qui n’est pas rien !

Lassée et un peu perdue, j’ai fini par créer une recette un peu au hasard. Je l’ai formulée bien douce malgré le petit surgras pour qu’elle puisse aussi convenir pour le corps si jamais ça ne convenait pas à mes cheveux.

separateur_texte

La recette

J’ai voulu faire cette recette à la mijoteuse afin de préserver mes ajouts et mon surgras en les ajoutant après cuisson. Voici la composition d’huiles et beurres par ordre d’importance :

Olive, colza, mangue, coco, cacao et ricin
60% d’huiles fluides et 40% de gras durs dont 25% d’olive et 15% de mangue
un surgras à 2% et une concentration à 33%
bière pour diluer la soude

Voici ce qu’indique Mendrulandia pour les propriétés :

Douceur

Bulles

Dureté

Lavant

Tenue

Séchage

Solubilité

47

52

52

52

46

50

50

Pour les ajouts nous avons :

  • à diluer dans la solution de soude : 2% de lactate de sodium et 2% de citrate de sodium (je vous en parle ici).
  • après cuisson : 1% de fromage blanc, 3% de poudre de racines de guimauve, 1% de levure maltée (pourquoi pas), 3% d’huile de chanvre avec ajout de 0.2% de son poids en vitamine E

Je passe sur la réalisation du hot process sinon l’article ne finira jamais… J’en parlerai peut-être dans un prochain article… Je vous montre quand même le résultat :

decoupe

separateur_texte

La phase de tests

J’ai mis longtemps à vous poster l’article car je voulais attendre que le savon cure et que je puisse le tester sur quelques semaines pour pouvoir vous faire un retour dessus.

Semaine 1 : en mode coupe Playmobil…

J’ai tâtonné pour trouver la meilleure manière de me laver les cheveux. Le vinaigre de cidre ne me convenant pas, on m’avait conseillé de tester le vinaigre blanc, au même dosage (1CS dans 1/2L d’eau).

  • premier lavage avec rinçage à l’eau vinaigrée : cheveux très très longs à sécher. Aspect propre mais sensation lourde et poisseuse. Quelques dépôts sur la brosse. Crâne qui gratouille.
  • 3 jours plus tard, pour tenter de diminuer la sensation poisseuse j’ai utilisé moins de savon. Rinçage à l’eau vinaigrée. Cheveux toujours très très longs à sécher. Cheveux brillants et un peu plus souples. Crâne qui gratte et encore quelques dépôts sur la brosse.
  • 2 jours plus tard, même procédé. Cette fois-ci le crâne pique et gratte franchement. Les cheveux sont toujours très très longs à sécher, ils sont lourds et gras en racine mais les longueurs sont brillantes, toujours quelques dépôts au brossage.
  • le lendemain, cheveux abominables… J’ai fait 2 shampoings et pas de rinçage à l’eau vinaigrée, pour voir. Le crâne pique toujours un peu. Temps de séchage quasi normal. Longueurs souples et brillantes, racines bof. Par contre, ma brosse a changé de couleur et s’est revêtue de blanc… Charmant…
shamp_semaine_1.jpgPhotos après shampoing et brossage

Cette semaine n’a pas été glorieuse, je suis passée de 2 lavages par semaine à 4 !!! Mon cuir chevelu a clairement morflé. Aurely m’a patiemment écouté râler après quasi chaque shampoing (elle mérite un trophée ^^).
Mais ce fut instructif.
Mes cheveux n’aiment toujours pas le vinaigre, que ce soit le vinaigre de cidre ou le vinaigre blanc, ça les rend lourds et poisseux et ils sont beaucoup plus longs à sécher. Mais il semble limiter les dépôts de shampoing dans les cheveux. A ce stade, je ne sais pas encore qui du vinaigre ou du savon irrite mon cuir chevelu. Continuons les explorations !

Semaine 2, 3 et 4 : la routine se précise.

Le rinçage acide semblant utile et le vinaigre ne me correspondant pas, il me fallait trouver autre chose. Je me suis préparé une solution d’acide citrique à 3% :

3% d’acide citrique, 97% d’eau
En terme d’acidité, c’est équivalent au vinaigre.
Ensuite même dosage, 1 CS de solution d’acide citrique dans 1/2L d’eau.

Niveau routine, ça donne : 1 ou 2 shampoings, rinçage abondant à l’eau puis rinçage avec la solution acide. Ça a été une révélation ! Je suis repassée à mes 2 shampoings par semaine. Par contre il faut que je fasse attention à bien rincer à l’eau claire sinon mes racines sont lourdes. Je n’ai plus le cuir chevelu qui me démange (c’était donc le vinaigre). Les dépôts de savon au brossage ont quasiment disparu. Mes cheveux sont presque aussi souples et doux qu’avec mon shampoing liquide et ils sont bien brillants.

separateur_texte

Bilan de ce mois de test

J’ai commencé l’expérience sans y croire, en me disant que ce serait un échec une fois de plus. Mais je dois dire que je suis agréablement surprise. On peut arriver à un bon résultat avec un savon shampoing. Mes cheveux sont moins souples qu’avec mon shampoing liquide mais la brillance est toujours là. Je trouve que mes cheveux regraissent un peu moins vite, je devrais pouvoir gagner un jour sur le shampoing. Je constate aussi que mes pointes sont moins sèches et plus douces. Reste à voir sur du long terme comment ça se passe.

bilanAu bout d’un mois de lavages au savon

Monsieur Savonne le teste aussi depuis une petite semaine, ça a l’air de lui convenir. L’avantage avec ses cheveux courts c’est qu’il peut se passer du rinçage acide.

J’aurais quand même quelques petites améliorations à faire à la recette pour tenter d’arriver à un meilleur résultat :

  • augmenter la part de coco. Pour avoir les cheveux vraiment propres, il faudrait que je fasse 2 shampoings. Je n’ai pas l’habitude de faire 2 lavages et je n’en vois pas l’intérêt. Et je me dis qu’un savon plus détergent se rincerait peut-être mieux.
  • peut-être diminuer le surgras.
  • augmenter le dosage de citrate de sodium. Il a l’air d’être efficace mais il y a encore quelques dépôts. Et si ça permet d’éviter le rinçage acide, ça m’arrangerait !
  • peut-être utiliser du lait d’avoine à la place de la bière. Mes cheveux aiment beaucoup cet ingrédient, ça les rend tout doux et ils se coiffent mieux.

Certaines se demandaient si le savon shampoing était compatible avec les colorations. Les miens étant colorés au henné, je peux vous faire un petit retour d’expérience dessus. Je n’ai pas constaté plus de dégorgement qu’avec mon shampoing liquide. Par contre, j’ai l’impression que la teinte s’est patinée et que le violine ressort plus qu’au départ. Est-ce un effet du shampoing ou du rinçage acide ? Je ne saurais le dire… Je pense d’ailleurs que j’intégrerai du henné colorant dans la prochaine tournée.

Alors si ça vous tente, n’hésitez pas à tester et à tâtonner pour voir ce qui vous convient ou non. D’ailleurs, n’hésitez pas à me raconter vos expériences en commentaire.

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, cet article est déjà bien trop long ^^
Prenez soin de vous !

Publicités

12 réflexions au sujet de “Savon shampoing à la bière”

  1. J’ai eu la possibilité de tester ce shampoing SAF grâce à Mademoiselle Savonne. Je te remercie vivement, c’etait la première fois que je tentais le SAF et ça a été une révélation 😁
    A savoir que j’ai, à la base, des cheveux fins, qui graissent très vite. J’ai testé tous les shampoings cracra pouvant exister avant de passer au naturel il y a environ 3 ans. Mais même au naturel ce n’était pas encore ça…
    Et là, avec ce shampoing, j’ai trouvé exactement ce que je cherchais !
    Déjà, pas eu besoin de temps d’adaptation. Je suis restée à 2 shampoings par semaine, en finissant par un rinçage avec une solution d’acide citrique. Mes cheveux sont lisses, brillants, superbes. Ils mettent juste un peu plus de temps à sécher et au fil des semaines, les pointes sont devenues un peu plus sèches, j’ai contourné le problème en utilisant un AS homemade.

    Bon, ça fait déjà quelques semaines que j’ai terminé ce shampoing mais le SAF est adopté pour mes cheveux. Cette semaine j’ai refait mon shampoing au bout de 5 jours !!!! 🤩

    Alors encore merci à toi Alessandra (et désolée d’avoir mis aussi longtemps à poster ce commentaire 😉)

    J'aime

  2. J’ai longtemps cherché le savon cheveux idéal sans le trouver, jusqu’à ce que je teste l’oeuf fraîchement pondu (Brouillé avec une pointe de vinaigre)
    Résultat, deux lavages par semaine grand maximum et des cheveux doux et soyeux. Mais rinçage à l’eau presque froide exigée!

    J'aime

  3. Bonjour,
    J’ai fait un savon en saf avec dissolution dans la bière et poudre de shikakai et rhassoul à la trace (savon bicolore : une tranche shikakai, une tranche rhassoul). Il ne me convenait pas du tout mais une amie de ma fille ne jure plus que par lui. Comme quoi il faut avoir une âme d’expérimentateur pour trouver son propre shampoing saf. Et du coup je suis admirative de la démarche et surtout bravo pour la ténacité

    J'aime

  4. Bonjour et merci pour cette expérience!!
    A mon grand désespoir, je n’ai jamais été satisfaite par mes SAF en shampoing, que j’adapte la recette aux cheveux ou non. Sauf, un essai par hasard, avec des restes d’huiles. Je comprend aujourd’hui que c’est peut-être à cause du faible % d’insaponifiable des huiles (coprah, olive, cacao, chanvre, ricin). Je vais persévérer donc!

    Que pensez-vous des ajouts type argiles, poudres de plantes dans un SAF -shampoing?
    J’ai déjà essayé ce type d’ajout sans succès pour mes cheveux, mais je pense que c’était plus un problème de choix des huiles…
    Merci 🙂

    Je ne peux pas vous aider sur le sujet « rinçage » car le vinaigre me convient très bien (blanc ou cidre). Par-contre, j’aime bcp aromatiser mon vinaigre de rinçage avec des plantes (lavande, menthe, ortie…) 1 mois puis filtration. Cela sent bon.
    Bonne continuation!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et bienvenue par ici 😊
      Qu’est-ce qui ne vous convenait pas dzns votre shampoing ? Ici, l’aspect poisseux des cheveux a complètement cessé quand j’ai abandonné le vinaigre pour utiliser l’acide citrique. Ça peut être une piste à explorer même si le vinaigre semble vous convenir.
      L’argile si vos cheveux tolèrent, ça peut être une bonne idée. Pour ce qui est des poudres de plantes, je doute que leurs propriétés survivent à la saponification, c’est pour ça que je me suis plutôt tournée vers le hot process en me disant que peut-être ainsi je pourrais en profiter.

      J'aime

  5. Wow j’ai bien hâte de tester ta recette, ça ne sera pas pour tout de suite, mais je la garde dans mes favoris pour plus tard quand j’aurai plus de temps. Et si tu améliores ta recette fait moi signe. Et merci pour tout ce partage.

    Aimé par 1 personne

  6. Ba non ça changera rien, si je ne pense à la solution déjà préparée qu’après être mouillée dans la douche, je n’y penserai pas plus tôt avec une preparation « minute » ça sera même pire, puisqu’il faudra que je prépare la solution alors que je serai à poil et mouillée 😂😂😂

    J'aime

  7. Bon alors c’est concluant! 😃 chez moi aussi, avec le rinçage avec acide citrique. Mais j’ai hâte de tester mon dernier essai (avec du citrate de sodium) parce que je ne pense jamais à sortir mon flacon d’eau acidifiée du frigo avant de rentrer dans la douche 🙄. Et ne pas l’utiliser c’est la cata : cheveux couverts d’une poudre blanche une fois secs 😱

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ça va ! C’est juste la première semaine qui a été galère comme tuas pu le constater ahah ! Pourquoi tu ne te prépares pas la solution acide à chaque shampoing ? Ça serait plus pratique, non ? Je me suis fait une petite bouteille de solution d’acide citrique à 3% que je garde dans ma salle de bain avec une cuillère de Tussidane accrochée dessus. Ça me prend 30 secondes à faire ma bouteille.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s