Parlons théorie

Influence des acides gras en savonnerie. Partie 2.

Alors, vous êtes prêts pour la suite ? On continue à faire connaissance avec les acides gras qui nous sont utiles en savonnerie ?

Après avoir parlé des acides gras saturés et de leur influence lors de la réalisation de savons, nous allons maintenant nous concentrer sur les acides gras insaturés.

Acide oléique

acide_oleiqueCette molécule est formée d’une chaîne de 18 carbones et contient une double liaison carbone-carbone (c’est l’insaturation).

L’acide oléique est un acide gras monoinsaturé. Il apporte de la douceur au savon et il adoucira votre peau. C’est le chouchou des savonniers.
On le retrouve dans :

  • l’huile de noisette (75%)
  • l’huile d’amande douce (71%)
  • l’huile d’olive (69%)
  • l’huile d’avocat (58%)
  • l’huile d’arachides (56%)
  • et dans bien d’autres huiles encore.

separateur_texte

Acide ricinoléique

acide_ricinoleiqueCette molécule est formée d’une chaîne de 18 carbones et contient une double liaison carbone-carbone (c’est l’insaturation).

Tout comme l’acide oléique, c’est un acide gras monoinsaturé. On ne le retrouve que dans l’huile de ricin (90%).

Beaucoup vous diront adorer l’huile de ricin car elle mousse beaucoup. Mais ce n’est pas tout à fait ça. Si vous lisez l’article de Kafee sur son savon 100% ricin, vous verrez qu’il ne mousse absolument pas. Pas une bulle à l’horizon.
L’huile de ricin ne mousse pas par elle-même mais elle boostera les acides gras responsables de la mousse (les 4 acides gras saturés que nous avons vu précédemment). Cette huile apportera aussi de la douceur et un bon glissant au savon.
Elle a tendance à accélérer la trace si elle est incorporée en grande quantité dans la formule.

separateur_texte

Acide linoléique

acide_linoleiqueCette molécule est formée d’une chaîne de 18 carbones et contient deux doubles liaisons carbone-carbone (ce sont les insaturations).

L’acide linoléique est un acide gras polyinsaturé du fait de ses deux doubles liaisons carbone-carbone. Il apporte énormément de douceur au savon, je ne m’en passe jamais dans mes recettes. Il permet aussi d’avoir une mousse soyeuse. Autre atout, cet acide gras est l’ami des marbrages car il ralentit la trace ! Le revers de la médaille c’est qu’il est assez fragile et peut rendre les savons sensibles à l’oxydation. Les huiles contenant une grande part d’acide linoléique seront donc à utiliser avec modération.

On le trouve dans :

  • l’huile de carthame (75%)
  • l’huile de tournesol (70%)
  • l’huile de noix (60%)
  • l’huile de chanvre (57%)
  • l’huile de colza (17%) etc.

separateur_texte

Acide linolénique

acide_linolenique

Cette molécule est formée d’une chaîne de 18 carbones et contient trois doubles liaisons carbone-carbone (ce sont les insaturations).

L’acide linolénique est un acide gras polyinsaturé présentant 3 doubles liaisons carbone-carbone. Comme l’acide linoléique il apporte beaucoup de douceur dans les savons mais les rend sensibles à l’oxydation.
Il est généralement présent en infime quantité dans les formules du fait de sa fragilité et aussi parce que c’est  un acide gras surtout présent dans les huiles précieuses.
On le trouve dans :

  • l’huile de pépins de grenade (78%)
  • l’huile de périlla (56%)
  • l’huile d’inca inchi (48%)
  • l’huile de cameline (45%)
  • l’huile de chanvre (21%) etc.

Nous avons fait le tour des principaux acides gras et de leur influence en savonnerie. Voici un petit tableau récapitulatif :

Influence_AG_savonnerie

Cliquez pour télécharger le tableau en format pdf

Avec tout ça, il devrait vous être plus facile d’associer vos huiles pour créer de chouettes recettes.

Prenez soin de vous !

Sources : Modern Soapmaking, Soapacadrabra, Pop et Compagnie

20 réflexions au sujet de “Influence des acides gras en savonnerie. Partie 2.”

  1. Tout d’abord, merci de m’éclairer avec les caractéristiques des acides gras. Voici mes 2 questions:
    1. Avez-vous une idée du pourcentage que chacune de ces huiles devrait occuper dans une recette dite «équilibrée»?
    2. Sur Soapcalc, le chiffre indiqué à côté de chacun des acides gras se présente sur quelle échelle? 100 ? 20?

    J'aime

    1. Bonjour Marie-Josée, bienvenue par ici.
      Pour vos questions :
      1/ Il y a 3 règles de bases qu’on conseille de suivre quand on débute -> essayer d’avoir 50 % d’huiles fluides et 50 % de gras durs (coco, palme et gras animaux comptent en gras durs). La deuxième, limiter à 10/12 % les huiles sensibles au rancissement. Et pour terminer, on conseille de doser à 30 % maximum l’huile de coco pour éviter d’avoir un savon trop asséchant. Ensuite c’est selon vos préférences. J’ai fait un tutoriel sur la formulation, ça pourrait peut-être vous intéresser : https://mademoisellesavonne.wordpress.com/2017/09/20/parlons-formulation/
      2/ Sur soapcalc le tableau acide gras est sur 100. Ces acides gras sont utilisés pour déterminer les propriétés du savon.
      – hardness = somme des acides laurique, myristique, stearique et palmitique
      – cleansing = somme des acides laurique et myristique
      – conditionning = somme des acides oleique, ricinoleique, linoleique et linolenique
      – bubbly = somme des acides laurique, myristique et ricinoleique
      – creamy = somme des acides palmitique, stearique et ricinoleique
      J’espère avoir répondu à vos questions.

      J'aime

  2. Merci, merci. Pour les articles et pour le tableau récapitulatif. Je crois que je tiens ma prochaine recette 😍😍😍
    Une question concernant le crémeux des acides gras palmitique et stéarique, je ne comprends pas bien ce concept, malgré leur dureté dans le savons, ces acides font permettre aussi au savon de bien fondre pour être crémeux ?
    Dans quelle catégorie peut-on mettre l’huile de pépins de raisins ?
    Et les pourcentages que tu mets entre ( ), c’est le taux d’acide dans l’huile citée ?

    J'aime

    1. L’huile de coco par exemple donne une mousse aérienne avec de grosses bulles. Les beurres riches en acides palmitique et stéarique vont plutôt donne une mousse compacte à petites bulles, un peu comme une crème. C’est ce qu’on va rechercher pour un savon de rasage par exemple.
      Pour connaître la compo en acides gras des différentes huiles tu peux regarder sur soapcal ou sur mendrulandia. Sur Mendrulandia, tu cliques sur le petit ‘i’ à droite de la ligne de l’huile que tu veux connaitre. Ça te donnera le détail en bas.
      Pour la pépins de raisin on est à quasi 70% d’acide linoleique, comme l’huile de tournesol. J’irai dans les 10% grand max. Il me semble d’ailleurs qu’elle est un poil plus fragile que la tournesol.

      J'aime

  3. Bonjour, Merci pour ces articles. Ils sont plus complets que ce que j’ai pu lire dans les deux livres que j’ai acheté sur la saponification à froid.

    Aimé par 1 personne

    1. Je viens tout juste de lire ces articles, pourtant je viens souvent ici…. Merci pour cette précieuse synthèse. Moi qui était si nulle en chimie, me voilà qui comprends et surtout qui s’intéresse vraiment beaucoup.

      Aimé par 1 personne

      1. Merci Sarah !
        Je ne sais pas pourquoi mais ces 2 articles passent souvent à la trappe et sont peu lu… Ils font peur peut-être ahah !

        J'aime

  4. Wow, je viens de lire 3 articles que j’ai trouvé super intéressants. Tu es merveilleusement bonne pour vulgariser ! Merci de prendre le temps de faire ce travail afin de partager tes connaissances et la compréhension que tu en fais. Bravo 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s