Parlons théorie

Parlons surgraissage

Le surgraissage est un sujet qui revient souvent sur les groupes de SAF facebook. Comment le calculer ? A la trace ? Par réduction de soude ? Dans cet article nous allons essayer de tirer ça au clair.

On y va ?

Le surgras qu’est-ce que c’est ?

C’est la portion d’huiles qui ne sera pas saponifiée par la soude.
Admettons que nous ayons un savon surgraissé à 8%, cela voudra dire que 8% des huiles de notre recette ne seront pas saponifiées et resteront à l’état d’huile.
C’est pour ça que nos savons sont si doux pour la peau ! Ils lavent avec douceur et permettent de garder une peau nourrie.

Comment déterminer le pourcentage de surgras ?

Ça dépendra surtout de votre peau, fiez-vous à elle !

Personnellement je n’ai pas la peau sèche et je surgraisse mes savons entre 5 et 8% (5% étant le minimum sécuritaire). C’est assez peu comparé aux 8 à 12% que l’on voit habituellement. Mais vu les retours positifs que j’ai eu sur les savons que j’ai offert, j’ai l’impression qu’ils ne manquent pas de douceur !

Pour déterminer mon surgras, je vais regarder 3 choses :

  • Le pouvoir nettoyant de ma recette.
    Plus il sera haut, plus j’augmenterai mon surgras pour palier au côté décapant du savon.
  • Le conditioning (la douceur du savon).
    Plus il sera bas, plus je monterai mon surgras pour compenser le manque de douceur.
  • La iodine.
    Elle indique le risque de rancissement du savon. Si elle est haute cela indique que mon savon risque d’être sensible à l’oxydation. Dans ces cas là, j’essaie d’avoir un petit surgras. Il y aura ainsi moins d’huiles non saponifiées dans le savon (ce seront surtout celles-là les plus fragiles).

Vous l’aurez compris, pour avoir un petit surgras, j’ai tendance à avoir un pouvoir nettoyant bas et un conditioning élevé, ce qui donne un savon de base plutôt doux.

Peut-on choisir l’huile qui restera dans le surgras ?

En saponification à froid, malgré tout ce que l’on peut lire sur la majorité des sites et blogs, mettre une huile à la trace ne la préservera pas de la soude.

La saponification va durer entre 24 et 48 heures, à la trace elle ne fera donc que commencer. Madame la soude n’en fait qu’à sa tête, c’est elle qui choisira ce qu’elle saponifie et ce qu’elle laisse.

Si vous lisez l’anglais, une expérience a été menée à ce sujet en laboratoire par le professeur Kevin M.Dunn. Vous la trouverez ici.
En saponification à chaud par contre, les huiles de surgraissage gardent toutes leurs propriétés puisqu’au moment de leur ajout la saponification est terminée. Si c’est une méthode qui vous intéresse, n’hésitez pas à rendre visite à la généreuse Sabrina, un tuto vous y attend.

Le surgraissage à la trace.

Comme nous l’avons vu juste au dessus, ajouter une huile à la trace ne lui garantit pas d’être préservée de la soude.  La soude prenant en compte la totalité des huiles qu’elle a à sa disposition, si vous oubliez une partie des huiles lors de son calcul au mieux vous aurez un plus petit surgras, au pire votre savon sera caustique (oups !).

Si vous voulez quand même ajouter une huile à la trace, il vous faudra inscrire cette huile dans le calculateur avec vos autres huiles et y indiquer le pourcentage de surgras que vous souhaitez. Ainsi le calcul de la soude sera correct.

Petite mise en pratique pour vous le montrer :
Dans cet exemple nous voulons réaliser un savon avec 1kg d’huile de coco et 250g d’huile d’amande douce. Comme l’huile de coco est une huile très détergente nous choisirons un surgras de 25%

  • Dans le premier cas nous mettons seulement l’huile de coco dans le calculateur et nous indiquons un surgras de 0. Nous ajouterons les 250g d’huile d’amande douce à la trace, elle représente 25% du poids de l’huile de coco.
    On peut se dire que notre surgras sera de 25% puisque nous avons ajouté 25% d’huile à la trace.

mendrulandia100cocoLe calculateur nous indique une quantité de soude de 177g

  • Dans le second cas, nous mettons les deux huiles dans le calculateur et nous y mettons le surgras à 25%

cocoamandeOn a maintenant 158g de soude soit 19g de moins que sur le premier tableau.

  • Comme la soude tient compte de toutes les huiles, quel est le pourcentage réel de surgras de notre savon dans le premier cas ?

cocoamande16On voit que pour retomber sur les 177g de soude, il nous faudra réduire notre surgras à 16%. Nous sommes donc bien loin des 25% que nous espérions dans le premier cas.

Voilà pourquoi il est important d’inscrire toutes les huiles dans le calculateur même si vous voulez mettre une partie de vos huiles à la trace.

Le surgraissage par réduction de soude.

Faire une réduction de soude revient à utiliser une quantité de soude insuffisante pour saponifier l’entièreté de votre mélange d’huiles.

Si, par exemple, nous indiquons au calculateur que nous souhaitons un surgras de 8%, il calculera la quantité de soude de telle manière qu’elle ne pourra saponifier que 92% du mélange et laissera à l’état d’huile les 8% restants.

Cette méthode est, à mon sens, la méthode la plus simple. Tout est là dès le départ et on ne prend pas le risque d’oublier une partie de nos ingrédients. Oublier la fragrance, c’est rageant mais finalement pas très grave, oublier une partie de nos huiles en revanche…

J’espère que cet article vous aura éclairé. Et s’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, ils sont là pour ça.

Prenez soin de vous !

Publicités

44 réflexions au sujet de “Parlons surgraissage”

  1. Bonjour ! Alessandra J’ai pas encore commencé à faire du savon ,mais je ne comprend pas le % en gramme .Comme exemple 8% de surgraissage sa équivaux quoi en gr .Ou 30% , 60 % d’huile ainsi de suite = en gr .J’aimerais que tu m’explique et merci pour ton blog . Renelle

    J'aime

    1. si tu fait 100 g de savon . 60% de ca cest 60g .
      si tu fait 1000g de savon . 60% de ca cest 600g . donc en utilisant cette logique dans 1000g de savon ,nous voulons mettre 50% dhuile dolive , 30% dhuile de coco et le dernier 20% beurre de karité . donc ont va utiliser 500g dhuile dolive ,20% de beurre de karité et 30% dhuile de coco . ca depend du montant total de la recette pour savoir les gramme avec le %.

      J'aime

      1. désolé la fin nest pas bonne . donc 500g dhuile dolive . 300g dhuile de coco et 200 g de beurre de karité.

        J'aime

  2. Bonjour et mille merci pour votre super tableau; un outil qui m’est maintenant indispensable. J’aimerais savoir s’il est possible d’ajouter du lait de chèvre au tableau? J’en ai du frais et je sais que cela doit changer beaucoup la donne concernant le calcul de la soude et donc, je ne sais pas comment calculer les choses. Merci de m’éclairer!

    J'aime

    1. Bonjour,
      Le lait de chèvre remplace toute ou partie de l’eau de la recette et n’intervient pas dans le calcul de la quantité de soude (seules les huiles interviennent).
      Si vous voulez remplacer la totalité de l’eau par le lait de chèvre il peut être utile de congeler le lait, ça lui évitera de brunir lors de la dissolution de la soude.

      J'aime

  3. bonsoir alessandra,j’espère que tu vas bien et que tu me liras

    c’est encore moi,j’ai bien lu ton article sur la concentration mais je ne comprends pas ;-( :dans mendrulandia: doit on laisser la concentration par défaut a 29% ou doit on la changer mais alors en fonction de quoi puisque le calculateur a calculé lui même le dosage de soude et sa quantité d’eau pour ma recette de savon donc il calcule lui même la concentration ???oups! ça devient chinois !! bisou et merçi, j’espère que tu vas passer sur ton blog……………………..

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Dominique,
      La concentration c’est comme pour le surgras, mendrulandia indique un pourcentage par défaut. Tu laisses comme ça si ça te convient ou tu changes les valeurs si ta recette le nécessite (par exemple augmenter le pourcentage de concentration si tu fais un castille pour qu’il puisse mieux sécher). Ensuite mendrulandia recalculera le tout en fonction de ce que tu lui aura indiqué, il est bien discipliné 😉 Dis-moi si ça t’aide

      J'aime

  4. au secours!! j’ai suivi un atelier avec une savonnière reconnue et depuis je fais de beaux savons tout doux que je calcule a la calculette comme elle nous l’a appris
    depuis que je lis ton blog qui est magnifique et que j essaye de comprendre tes explications détaillées et mendrulandia :c’est la panique:!!!!!!!il y a trop de facteurs auxquels il faut faire attention et je ne comprends plus rien………………………..snifff!!!!je n’ose plus faire de savons………….tu n’aurais pas des recettes toutes prêtes ou tous les indices sont bons?

    merçi a toi et a bientot

    J'aime

    1. Je n’avais pas vu ce commentaire, désolé de n’y répondre que maintenant…
      Si tu faisais de beaux savons tout doux avant, il n’y a pas de raison que ça s’arrête 😉 Tu sais comment faire 😊
      Les indices dans mendrulandia sont des guides pour apprendre à équilibrer les recettes, ce n’est pas du tout obligé de tout avoir en vert. A toi de savoir ce qui te plaît dans un savon, ça te permettra de te concentrer sur certains indices et moins sur d’autres. Moi par exemple j’aime bien les savons avec beaucoup de douceur et un pouvoir nettoyant bas. Le reste, c’est pas grave si ce n’est pas dans les clous, ça donnera un savon qui lavera pareil 😉 Ce que tu peux faire c’est essayer de mettre tes anciennes recettes sur le calculateur pour voir ce que ça donne et faire de petits changements juste pour voir comment ça joue sur les indices, ça te permettra de te familiariser petit à petit avec le calculateur 😊

      J'aime

  5. Bonjour,
    J’aime beaucoup ton blog il m’aide beaucoup.
    Il y a juste une chose que je ne comprends pas dans cet article.
    Dans le premier cas on émet l’hypothèse qu’il faut 177gr de soude pour saponifié 1000g de coco, on admet que la saponification totale a lieu et on ajoute 250gr d’huile d’amande, on obtient un savon surgras a 20% (et non 25 car 250/1250=20%, selon moi). L’hypothèse se tient.
    Ensuite on émet l’hypothèse que ces 177gr de soude vont saponifiés à la fois l’huile de coco et à la fois l’huile d’amande, et on obtient ensuite un surgras à 16%.
    pourquoi à 16%? car le SAP de l’amande est plus faible que celui de la coco et la meme dose de soude permet de saponifier une quantité d’huile d’amande plus importante que ce qu’elle aurait pu saponifier en coco et que donc moins d’huile est restante pour le pourcentage de surgras?
    Ceci est il calculé en fonction de la composition en acide gras des huiles?
    J’espère avoir été claire, car j’aimerais beaucoup avoir une réponse 🙂
    Merci
    Priscilla

    J'aime

  6. bonjour, merci pour les belles explications….mes 2 seules interrogations…
    Est-ce que je peux inscrire Autre pour indiquer mes Huiles Essentielles en ajout…et le poids en gramme? Et est-ce que à côté de la colonne formule Où on voit 1000g, je le change pour que ce soit le même chiffre à mon total de poids en gramme dans ma recette ?
    merci !

    J'aime

  7. Bonjour Alessandra,
    Je tombe sur ton blog, Alléluia 🙆👼 je vais pouvoir ENFIN faire des savons ! Merci pour toutes tes explications. Je vais te mettre en référence dans un de mes articles. Merci encore. C’est très bien expliqué bravo

    Aimé par 1 personne

  8. bonjour je suis totalement déboussolée ,, je prépare les huiles que je veux utiliser pour fairele savon ,tout va bien,, j’ai les coulurs noires et vertes sur tous les points , dureté doucur,mousse etc,, par contre iode est jamais correct,, est ce très très important ,, je suis souvent a 93 alors qu’il faut tourner aux alentours de 60

    J'aime

    1. Bonjour et bienvenue par ici 😊
      Si les indices sur Mendrulandia sont en noir ou vert, c’est correct, c’est déjà une bonne chose.
      L’iode indique le risque de rancissement de votre savon. Plus l’indice est haut, plus votre savon sera fragile. Un indice à 93 est vraiment très haut et le savon risque de rancir très très vite. Il faudrait essayer de voir quelle(s) huile(s) rend le savon fragile et diminuer sa proportion.
      Pour vous aider plus il me faudrait le détail complet de votre recette.

      J'aime

      1. bonjour , je ne me souviens plus de la recette tellement j’ai changé à cause de l’iode ‘,, jusqu’ou peut on accepter le pourcentage de l’iode,, ,après de multiples essais ,, j’arrive a 70 75 d’iode ,, ça va ? J’utilise le coprah, l’olive , et les pépins de raisins , et un peu d’huile plus cher donc bourrache, chanvre , j’ajoute del’argile blanche et des flocons d’avoine , de la fragrance 5%. Et cannelle , ou curcuma pour les couleurs et meme les odeurs , la cannelle c’est mon odeur préféree en savon,,

        J'aime

      2. En général on recommande de rester en dessous de 70 pour l’iode. Mais il faut regarder en détail votre recette afin de trouver ce qui la fait monter. Si vous utilisez le calculateur mendrulandia, dans la dernière colonne du tableau où vous entrez vos huiles vous avez une case qui s’appelle « info », si vous cliquez sur le i sur la ligne de l’huile qui vous intéresse vous aurez toutes ses propriétés, dont son indice d’iode.
        Les huiles de pépins de raisins, bourrache et chanvre sont très sensibles au rancissement, ce sont elles qui font grimper en flèche l’indice d’iode. En baissant leur proportion dans le savon ça fera baisser l’indice d’iode. Et pour vos huiles précieuses, si vous voulez profiter de leurs propriétés il vaudrait mieux les utiliser dans des soins, là votre peau pourra en profiter.
        Si jamais vous voulez qu’on voit ça un peu plus dans le détail vous pouvez aussi me contacter via le formulaire de contact du blog que vous trouverez en haut dans la barre de menu.

        J'aime

  9. Très intéressant, clair et instructif. Est-ce à dire, qu’un SAFOUR pourrait être surgraisse à 25-30% à la trace et ainsi obtenir un savon au PH plus bas que les SAF disons 7.

    J'aime

    1. Bonjour Gi, merci de votre visite 🙂
      Un savon a un ph naturellement basique (entre 8 et 10), qu’il soit fait de façon classique ou au four et peu importe le surgraissage. On ne pourra donc pas avoir un savon au ph de 7.
      Si vous surgraissez à la trace, pensez bien à inclure cette huile dans le calculateur.

      J'aime

  10. Bonjour Alessandra,
    Bravo pour ton blog et courage pour la suite. J’aime beaucoup la présentation et le surgraissage est un sujet très intéressant pour tous les savonneurs, nouveaux ou expérimentés.
    Je me permets quelques remarques :
    1. Il serait bien que tu mettes des liens pour expliquer les termes (conditinning, iodine …) pour des gens qui n’ont aucune idée de tout ça qui en navigant tombent sur ton blog.
    2. Pour des gens qui n’utilisent pas les calculateurs ou qui ne l’ont jamais fait, tu pourraient leur brieffer ce que c’est ou en mettant encore un lien.
    3. Dans ton 1er exemple : le surgraissage n’est pas à 25% mais plutôt à 20. Tu dois le calculer sur le total des huiles c’est à dire 250 ÷ (1000+250) × 100 = 20%
    Bon vent pour ton blog ☺

    Aimé par 1 personne

    1. Ravie de te trouver par ici Rokia !
      Merci pour tes remarques, c’est toujours bon à prendre et ça fait progresser.
      Pour le 1 et 2, des articles sont prévus, je mettrai les liens dans les articles au fur et à mesure.
      En fait j’ai peut-être pas commencé mes articles dans le bon ordre ^^ J’ai commencé par le sujet qu’on m’a souvent demandé d’expliquer.
      Pour le le premier exemple, je suis partie du fait que beaucoup raisonnement comme ça, ils se disent « je fais un 100% coco, je calcule ma soude pour avoir un surgras de 0 et j’ajoute 1/4 d’huile en plus pour avoir un surgras de 25% » mais on voit bien avec le 3ème tableau que le calcul est largement faussé. Dans l’exemple on pense avoir surgraissé à 25% et au final on se retrouve avec un surgras de 16%.
      A bientôt ici ou là 😉

      J'aime

      1. Sur 1000g , 25% correspondent bien à 250g vu qu’on part à.la base sur un savon de 1000g.
        Merci pour toutes ces précisions. Article très utile, maintenant grâce à la magie d’internet quand on ne connaît pas certains termes c’est vraiment facile se trouver une réponse à sa question.

        J'aime

      2. Merci Guy laine 🙂
        C’est vrai qu’internet est pratique mais il faut penser à vérifier les informations qu’on y trouve. En saf par exemple, il y a parfois des recettes qui trainent qui ne sont vraiment pas à conseiller ^^

        J'aime

  11. Merci Alessandra. Ton article est clair et complet. Tout est bien expliqué. Avec la référence à Kevin Dunn, ça donne encore plus de crédibilité.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s